Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site du Brive Yoseikan Budo
  • Le site du Brive Yoseikan Budo
  • : Bienvenue sur le site du Brive Yoseikan Budo, un club de Yoseikan Budo situé à Brive La Gaillarde en Corrèze
  • Contact

Recherche

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:12

Historique


Né en 1907, Maître Minoru Mochizuki, élève direct de Maître Jigoro Kano (créateur du judo), a aussi pratiqué avec les maîtres Kyuzo Mifune (dont il fut l'assistant) Sambo Toku (tous deux assistants de Me Kano). Il a été par ailleurs assistant Maître Morihei Ueshiba (créateur de l'Aïkido) et fut le premier à présenter cette discipline en Europe. Il fonde le dojo "Yoseikan" en 1931 où il enseigne le Judo, l'Aïki-Jujitsu, le Iaïdo et le Kobudo.
Il est considéré comme l'un des plus grands Maîtres d'arts martiaux du 20ème siècle.

Maître Hiroo Mochizuki, né au Japon en 1936, détient de son père la base de son savoir dans de nombreuses disciplines et étudie avec beaucoup d'intérêt d'autres approches de combats qu'ils s'agissent d'art martiaux chinois, de boxe française et anglaise.

C'est en 1965, qu'il crée sa propre méthode d'arts martiaux, nommée d'abord Yoken (maîtrise du sabre et du poing) puis Yoseikan Budo, en hommage à son père.
En 1967, il découvre le mouvement ondulatoire "onde de choc" sur laquelle il développera sa discipline.
C'est en 1975 que sera créé la Fédération Française de Yoseikan Budo puis le Centre International du Yoseikan Budo en 1978. Le YWF (Yoseikan World Federation) sera par ailleurs créé en 1997.
En 1992, il crée le Yoseikan Bajutsu, forme sportive de techniques de combat à cheval.

 

Hiroo-Mochizuki.png

 

 

Symbolique

Nom:  
   
 
YO : "nourriture pour l'âme" - L'Education
SEI : "l'honnêteté par rapport à sa conscience, le sens de la justice" - La Droiture
KAN : "le lieu de l'union" - L'Ecole
BU : "Arrêter la lance, empêcher la guerre, le sens de la justice" - La Recherche de la Paix
Do : "le chemin qui mène à l'objectif" - La Voie
   

 

Sigle :  
     
CERCLE : perfection, recherche éternelle de l'homme qui ne peut l'atteindre. La ligne qui interrompt le cercle (bout de la montagne) rappelle à la nécessaire modestie, la perfection n'étant pas humaine.
     
   

A l'intérieur du Cercle


AIR/SOLEIL (orange foncé) :

oxygène, lumière, gaieté

 

 

MONTAGNE (blanc) :

terre, pureté (honnêteté), clarté (dans les décisions, les engagements), solidarité

 

EAU (bleu) : souplesse, calme, espoir, adaptation
    Sans lumière, sans terre, sans eau, il n'y a pas de vie possible. Les élèments nous donnent la vie, il faut donc respecter la nature, la notion de respect mutuel étant la base de la vie en société.
     
Tenue :  
     
VESTE (kimono bleu marine) : « IN » (YIN/négatif, opposition au positif) 
     
PANTALON (kimono blanc - bandes latérales marines) : « YO » (YANG/positif, opposition à négatif) 
     
CEINTURE bleue et blanche : l'onde de choc  
    La ceinture est la même pour tous . Le fait que les pratiquants ne soient pas différenciés visuellement en fonction de leur niveau technique est un choix délibéré, la valeur technique n'étant pas nécessairement proportionnelle à la valeur morale, et inversement. 
    La valeur Humaine de l'individu est plus importante que sa valeur technique. 
     
Salut : Il est l'illustration essentiel du "Respect".
     
Il en existe trois formes :

debout, à genoux (Zalei); avec armes.

 

 

Dans tous les cas : Lorsque l'on se penche, l'expiration symbolise l'envie de donner, d'apporter quelques choses à son partenaire. Le fait de baisser la tête, mise en situation de vulnérabilité, est le témoin de la confiance est du respect à l'autre.
   

L'inspiration, lorsque l'on se relève symbolise l'acceptation.

 

 

 

 

spip.php.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by briveyoseikanbudo.over-blog.com - dans Présentation
commenter cet article

commentaires